No images

Enseignement & Education

Eglise catholique du Pacifique

Ressources

Visiteurs en ligne

Nous avons 10 invités en ligne

PK0


Recevoir du HTML?

Baptême
Sacrements Modalités

 LE BAPTÊME

PARRAINS ET MARRAINES 

 

         Chaque petit enfant, pour son baptême, doit avoir un parrain. Sa présence élargit dans un sens spirituel la famille du futur baptisé et signifie le rôle maternel de l'Église. Il pourra, en certains cas, aider les parents afin que l'enfant parvienne un jour à professer la foi et à l'exprimer dans sa vie.

(Rituel du baptême des petits enfants n° 8 p. 12)

 

 RÔLE des parrains

(Références : Code de Droit Canonique)

 

          Dans la mesure du possible, à la personne qui va recevoir le baptême sera donné un parrain auquel il revient d'assister dans son initiation chrétienne l'adulte qui se fait baptiser et, s'il s'agit  d'un enfant, de le présenter de concert avec les parents, et de faire en sorte que le baptisé mène plus tard une vie chrétienne en accord avec son baptême et accomplisse fidèlement les obligations qui lui sont inhérentes. (Can. 872)

 

Commentaire (cf. Can. 762. 1917) : La figure du parrain acquiert toute sa forc dans le cas d'un adulte candidat au baptême ; dans le cas des enfants, les parents ont priorité sur les parrains ; même si leur présence reste requise "dans la mesure du possible", puisque leur collaboration à l'éducation peut être précieuse et parfois nécessaire.

 

CONDITIONS pour être parrain ou marraine

 

1. Un seul parrain ou une seule marraine, ou bien aussi un parrain et une marraine sont admis. (Can. 873)

 

2. Pour être admis à remplir la fonction de parrain ou marraine, il faut que cette personne : (Can. 874 § 1)

  • ait été choisie par la personne qui va être baptisée, par ses parents ou par ceux qui tiennent leur place.
  • ait seize ans accomplis.
  • soit catholique, baptisée, confirmée et admise à l'eucharistie, et mène une vie cohérente avec la foi et la fonction qu'elle va assumer.
  • ne soit ni le père ni la mère de la personne qui doit être baptisée.

 

3. Un baptisé qui appartient à une communauté ecclésiale non catholique ne sera admis qu'avec un parrain ou une marraine catholique, et alors seulement comme témoin du baptême. (Can. 874 § 2)